Psaume dans la ville

S'arrêter, goûter une parole

Dieu, donne au roi tes pouvoirs,
à ce fils de roi ta justice.
Qu'il gouverne ton peuple avec justice,
qu'il fasse droit aux malheureux !

Montagnes, portez au peuple la paix,
collines, portez-lui la justice !
Qu'il fasse droit aux malheureux de son peuple,
qu'il sauve les pauvres gens, qu'il écrase l'oppresseur !

Qu'il dure sous le soleil et la lune
de génération en génération !
Qu'il descende comme la pluie sur les regains,
une pluie qui pénètre la terre.

En ces jours-là, fleurira la justice,
grande paix jusqu'à la fin des lunes !
Qu'il domine de la mer à la mer,
et du Fleuve jusqu'au bout de la terre !

Des peuplades s'inclineront devant lui,
ses ennemis lécheront la poussière.
Les rois de Tarsis et des Iles
apporteront des présents.

Les rois de Saba et de Seba
feront leur offrande
Tous les rois se prosterneront devant lui,
tous les pays le serviront.


Il délivrera le pauvre qui appelle
et le malheureux sans recours.
Il aura souci du faible et du pauvre,
du pauvre dont il sauve la vie.

Il les rachète à l'oppression, à la violence ;
leur sang est d'un grand prix à ses yeux.
Qu'il vive ! On lui donnera l'or de Saba.
On priera sans relâche pour lui ;
tous les jours, on le bénira.

Que la terre jusqu'au sommet des montagnes
soit un champ de blé :
et ses épis onduleront comme la forêt du Liban !
Que la ville devienne florissante
comme l'herbe sur la terre !

Que son nom dure toujours ;
sous le soleil, que subsiste son nom !
En lui, que soient bénies toutes les familles de la terre ;
que tous les pays le disent bienheureux !

Béni soit le Seigneur, le Dieu d'Israël,
lui seul fait des merveilles !
Béni soit à jamais son nom glorieux,
toute la terre soit remplie de sa gloire !
Amen ! Amen !

Frères du 28

Méditation

Frères du 28

On aurait pu penser que ce psaume a été écrit pour la fête du Christ-Roi, mais il n’en est rien. Ce Roi qui est annoncé par ce psaume, c’est pour nous Jésus, le Messie des pauvres, celui qui était l’ami des pécheurs, celui qui faisait bon accueil aux prostituées, celui qui dérangeait tellement les puissants qu’ils ont obtenu sa condamnation à mort. Mais Il est aussi celui qui “par sa mort a vaincu la mort”.

La royauté en Israel est une restitution tardive et qui a été vivement critiquée par le prophète Samuel : au peuple qui demande un roi, il annonce que ce roi le fera souffrir par sa violence. Samuel finira pourtant par donner l’onction royale à David et lui fixera comme fonction l’établissement de la paix (*) - y compris et surtout la paix sociale. Il sera donc le défenseur du droit des pauvres (**) il répondra à leurs appels (**) et leur sang aura beaucoup de prix à ses yeux” (**).

Cette paix du Christ s’inscrit sur l’horizon d’une nature réconciliée et d’une paix “ pour toutes les familles de la terre “ (***). Dans l’ancien testament, seulement trois rois réussissent à plaire à Dieu : tous les autres pratiqueront la violence et l’idolatrie !



* versets 7 et 9
** versets 4, 12 et 14
*** versets 16 et 17