Psaume dans la ville

S'arrêter, goûter une parole

Alléluia !

Louez le Seigneur du haut des cieux,
louez-le dans les hauteurs.
Vous, tous ses anges, louez-le,
louez-le, tous les univers.

Louez-le, soleil et lune,
louez-le, tous les astres de lumière ;
vous, cieux des cieux, louez-le,
et les eaux des hauteurs des cieux.

R/ Qu'ils louent le nom du Seigneur :
sur son ordre ils furent créés
c'est lui qui les posa pour toujours
sous une loi qui ne passera pas.

Louez le Seigneur depuis la terre,
monstres marins, tous les abîmes ;
feu et grêle, neige et brouillard,
vent d'ouragan qui accomplis sa parole ;


les montagnes et toutes les collines,
les arbres des vergers, tous les cèdres ;
les bêtes sauvages et tous les troupeaux,
le reptile et l'oiseau qui vole ;

les rois de la terre et tous les peuples,
les princes et tous les juges de la terre ;
tous les jeunes gens et jeunes filles,
les vieillards comme les enfants.

R/ Qu'ils louent le nom du Seigneur,
le seul au-dessus de tout nom ;
sur le ciel et sur la terre, sa splendeur :
il accroît la vigueur de son peuple.

Louange de tous ses fidèles,
des fils d'Israël, le peuple de ses proches !

Alléluia !

Frère Pascal Marin

Méditation

Frère Pascal Marin

Il y a le ciel et il y a la terre. Il y a des anges et il y a des hommes. Il y a des peuples et il y a des juges. Il y a des monstres marins et il y a des abîmes. Il y a du feu et il y a de la grêle. Il y a des vergers et il y a des cèdres. Il y a des bêtes sauvages et il y a des troupeaux. Il y a le reptile et il y a l’oiseau… Et il y a le Seigneur, dont le nom est le seul au-dessus de tout nom ! Un lien indéfectible unit le Créateur et toutes ses créatures. Dans le silence de la prière, le psalmiste contemple ce lien. Il voit en lui deux faces, deux aspects, qu’on ne peut pas défaire, comme le recto et le verso d’une feuille de papier. Du Créateur aux créatures, ce lien se nomme « loi » : « C’est lui qui les posa pour toujours sous une loi qui ne passera pas » (*). Des créatures au Créateur, ce lien se nomme « louange » : toutes, qu’elles louent le nom du Seigneur !

Mais comment loi peut-il être unie à louange ? L’autre face de la loi n’est-elle pas obéissance ? La désobéissance étant ce qui défait la création. La réduit au chaos. Que la réponse à la loi soit louange, voilà qui manifeste l’essence de la loi, quand Dieu en est l’auteur. Si la loi est louange, elle est aussi liberté. La louange est un cri qui jaillit spontanément du cœur de toutes celles et ceux qui aiment Dieu et sont aimés de Lui. Louange unanime de tous ses fidèles (**). Alléluia !

Jésus, Fils de Dieu, ta vie n’a pas été oui et non à ton Père et Notre Père. Mais elle n’a été que « oui ». Tu nous apprends à résister aux forces du refus. Tu nous inities au mystère de la louange.



* verset 6
** verset 13