Psaume dans la ville

S'arrêter, goûter une parole

Heureux qui craint le Seigneur
et marche selon ses voies !

Tu te nourriras du travail de tes mains :
Heureux es-tu ! À toi, le bonheur !

Ta femme sera dans ta maison
comme une vigne généreuse,
et tes fils, autour de la table,
comme des plants d'olivier.

Voilà comment sera béni
l'homme qui craint le Seigneur.
De Sion, que le Seigneur te bénisse !

Tu verras le bonheur de Jérusalem
tous les jours de ta vie,
et tu verras les fils de tes fils.

Paix sur Israël !


Sœur  Anne Lécu

Méditation

Sœur Anne Lécu

HEUREUX CELUI QUI MARCHE

Il marchait
Les violettes et les jasmins se serraient les uns contre les autres pour mieux le voir
Foule dans les jardins,
Foule dans les champs,
Foule sur les chemins,
Il glanait, avec ses amis, il glanait.
En rangs serrés les épis le guettaient,
cherchaient à l’apercevoir,
ou simplement le sentir,
le deviner,
l’attendre,
l’espérer,
Il passait,
C’était son métier de passer,
C’était sa nature, sa force, sa raison d’être, sa puissance,
C’était son œuvre, son labeur, sa fatigue, son épuisement,
C’était son bonheur, son chant,
C’était sa joie,
Sa vie.

Sa mort aussi.

Ce matin,
Les violettes et les jasmins se serrent les uns contre les autres pour mieux voir,
En rangs serrés les épis se bousculent…



Le jardinier de l’aube,
L’homme du matin, de l’unique matin, du grand printemps.
Le créateur de l’aurore, le premier éveillé, le premier levé
Celui qui va chercher le soleil par la main.
Lui qui borde la lune et les étoiles pour qu’enfin elles se reposent,
L’homme qui marche nous emmène avec lui dans son aventure.

Heureux l’homme qui marche à tes côtés, mon Dieu !

Les fleurs s’inclinent sur ton passage, les parfums t’ouvrent un chemin de joie, le soleil s’apprête à te oindre de son sang jaune feu, les oiseaux lissent leurs plumes et se chauffent le cœur, les chevaux se préparent à partir aux quatre coins du monde rapatrier les rescapés, le ciel ferme ses bouteilles d’encre de chine devenue inutile, les serpents enlacent les arbres en signe de paix, les poissons font une ronde dans la mer.

C’est le premier matin du monde. C’est aujourd’hui. Paix sur Israël !