Psaume dans la ville

S'arrêter, goûter une parole

Vois ma misère : délivre-moi ;
je n'oublie pas ta loi.
Soutiens ma cause : défends-moi,
en ta promesse fais-moi vivre !
Le salut s'éloigne des impies
qui ne cherchent pas tes commandements.
Seigneur, ta tendresse est sans mesure :
selon ta décision fais-moi vivre !


Ils sont nombreux mes persécuteurs, mes oppresseurs ;
je ne dévie pas de tes exigences.
J'ai vu les renégats : ils me répugnent,
car ils ignorent ta promesse.
Vois combien j'aime tes préceptes, Seigneur,
fais-moi vivre selon ton amour !
Le fondement de ta parole est vérité ;
éternelles sont tes justes décisions.

Sœur Véronique Margron

Méditation

Sœur Véronique Margron

Mon Dieu,
Soutiens ma cause. Défends-moi ! En ta promesse fais-moi vivre. Soutiens notre cause, défends-nous, en ta promesse fais nous vivre. Enfin. C’est toi qui nous as dit que l’humain pour devenir humain devait se décider pour la parole, contre la violence. C’est cette décision qui le fait sortir de la brutalité.
Comment est-ce possible, mon Dieu, que nous ayons oublié que ta force s’est affirmée au septième jour du monde : dans la douceur du repos et de la contemplation du monde fait pour l’humain, pour la femme comme pour l’homme, à égale condition de dignité. Oui, ta force n’est pas dans la brutalité qui massacre des vies, des espérances, des avenirs, mais elle se niche dans ce retrait bienveillant où tu te tiens, nous confiant ton nom et le monde que tu fis. Mon Dieu, tu es un Dieu désarmé.

Est-ce pour cela que tu ne te montres pas ? Toi qui es pourtant notre seul secours dans la détresse, notre seul défenseur face à l’ennemi et à l’agresseur.
Je t’en supplie, au nom de tes enfants, pourrais-tu cesser de te taire, pourrais-tu dire ta colère face à qui fracasse l’humanité, devant qui détruit des corps, des cœurs, des histoires, des familles et les condamne à la misère.
Seigneur, réveille-toi ! Ne nous laisse pas.
Et comme nos cœurs saignent devant notre impuissance, relève-nous, que nous travaillions pour la justice, que nous pratiquions ta miséricorde et que nous t’aimions humblement.*
Soutiens notre cause, défends-nous, fais nous vivre, selon ta promesse.



* Livre de Michée, chapitre 6, verset 8