Psaume dans la ville

S'arrêter, goûter une parole

Seigneur, au secours ! Il n'y a plus de
fidèle !
La loyauté a disparu chez les hommes.
Entre eux la parole est mensonge,
coeur double, lèvres menteuses.

Que le Seigneur supprime ces lèvres menteuses,
cette langue qui parle insolemment,
ceux-là qui disent : « Armons notre langue !
A nous la parole ! Qui sera notre maître ? »


« Pour le pauvre qui gémit,
le malheureux que l'on dépouille,
maintenant je me lève, dit le Seigneur ;
à celui qu'on méprise, je porte secours. »

Les paroles du Seigneur sont des paroles pures,
argent passé au feu, affiné sept fois.
Toi, Seigneur, tu tiens parole,
tu nous gardes pour toujours de cette engeance.

De tous côtés, s'agitent les impies :
la corruption gagne chez les hommes.

Frère Pascal Marin

Méditation

Frère Pascal Marin

Au commencement de tout, la Parole a mis en ordre le monde (*). Elle a séparé la lumière et les ténèbres (**). Elle a formé l’homme à l’image de Celui qui a dit : « Faisons l’homme à notre image » (***). Créé à l’image du Dieu qui donne vie par sa Parole puissante, l’homme a reçu avec la vie le don de la parole. Par la parole, il saura lui aussi séparer la lumière de la vérité des ténèbres du mensonge. Recevant la parole, il va pouvoir donner la parole et la donnant, transmettre la vie autour de lui. Il ne recevra d’ailleurs vraiment la parole qu’en la donnant. Mais plus précieuse que l’or, la parole attire. Beaucoup veulent s’en emparer. La retenir pour eux. Qu’ils soient seuls à parler et que les autres se taisent, réduits au silence, un bâillon sur la bouche.

C’est le sort partagé par le psalmiste, qui fait entendre ici sa plainte : « Il y a ceux-là qui disent : à nous la parole ! » Mais le psalmiste ne se résout pas à l’insignifiance où l’on veut le résoudre. Il sait, lui, ce que c’est que parler vraiment. Il sait de « ceux-là qui disent : à nous la parole », qu’« entre eux la parole est mensonge. » Il trouve la force de résister à ce mensonge, car dans le murmure de la prière, il se fie aux paroles qui ne font pas violence, ne dominent pas, mais portent la vie. Dans le silence, il vit des « paroles pures » du Seigneur (****).

Jésus-Christ, tu es pour nous le Verbe de Vie. En marchant à la lumière de tes paroles, nous puisons en elles la force !



* livre de la Genèse, chapitre 1
** verset 4
*** verset 26
**** verset 7